Les Soins

Comment fonctionnent les ultrasons ?

cmts

Nous allons tenter dans cette partie de comprendre pourquoi la HIFUtherapie, qui utilise des ultrasons focalisés de haute intensité est une technique aussi efficace pour obtenir un réel “effet lift” sans chirurgie

L’étape primordiale du processus qui aboutit à l’effet lift est celle du processus de dénaturation du collagène ciblé par les ultrasons focalisés qui induit des micro-lésions focalisées.

Ces micro-lésions, extrêmement précises, induisent à leur tour une réparation tissulaire avec la synthèse d’un nouveau collagène, cette fois de meilleure qualité qui participe au remodelage du SMAS ainsi que du derme profond qui participent à l’effet lift global que l’on peut observer juste après une procédure par HIFU-thérapie  et qui ne fait que se poursuivre pour s’améliorer avec le temps et ce, jusqu’à un an après la procédure.

Ci-dessous les étapes du fonctionnement des ultrasons focalisés:

Première étape : la dénaturation du collagène

Lorsqu’un traitement complet du visage est effectué par HIFU, ce sont près de 16 000 points de coagulations qui sont effectués avec une profondeur ainsi qu’une énergie délivrée lors de chaque impact bien définies

D’un point de vue physico-chimique, les ultrasons émis lors de chaque tir induisent une vibration des molécules qui composent le collagène des tissus cibles qui va se traduire en chaleur.

Ainsi au niveau du point focal (là où convergent tous les faisceaux d’ultrasons émis) la température se situe entre 60° et 70°

Ce niveau de chauffe est très important à atteindre car c’est à partir de cette température que la collagène commence à se dénaturer et à perdre de son artchitecture originelle : ce phénomène est appelé processus de dénaturation du collagène.

Différentes études scientifiques ont démontré que les fibres de collagène qui atteignent une température donnée pendant un certain temps, ont tendance à raccourcir. Au niveau moléculaire, ce phénomène peut être expliqué par une rupture des ponts formés par les atomes d’hydrogène qui composent le collagène à partir de 58°C. C’est également à cette température que l’on peut observer une synthèse de nouveau collagène.

C’est ce raccourcissement – quasi instantané – qui explique pourquoi on constate chez certains patients un début d’effet lift du visage et du cou, juste après une séance de HIFUthérapie

D’autres études menées auprès de plusieurs centaines de patients, on permit de mettre en évidence que plus la température de chauffe était élevée et plus la dénaturation des fibres de collagène était intense au niveau de chaque point de coagulation effectués et ce dans les deux minutes qui suivait chaque tir

Ceci explique en partie pourquoi il est si important d’atteindre une température optimale durant un traitement par HIFU qui permet d’obtenir l’effet désiré sur les tissus ciblés aboutissant à la synthèse d’un collagène nouveau, de meilleure qualité, qui va venir remplacer le précédent.

Juste après une procédure, on peut également observer une nette amélioration de la qualité de la peau qui est due aux rougeurs et à l’oedème cutané que l’on peut observer au niveau des zones travaillées durant la séance qui sont principalement dûs à une accumulation de liquide inflammatoire dans les tissus traités.

Ce liquide inflammatoire est secrété suite aux différents points de coagulation effectués dans les tissus profonds ciblés. Ce dernier va en quelque sorte “remplir” initialement les ridules de la peau et participe à la sensation que peut avoir le patient de faire “peau neuve” juste après une procédure.

Seconde étape : synthèse de nouveau collagène et remodelage du collagène existant

Au cours d’une séance de HIFU, les micro points de coagulation effectués sous la peau sont équivalentes à des micro blessures infligées à l’organisme. Ces dernières induisent un processus d’auto-réparation tissulaire qui déclenche :

  • Une synthèse de nouveau collagène de meilleure qualité que le collagène déjà présent
  • Une réorganisation complète du collagène existant qui devient plus élastique et beaucoup plus compact

Ces modifications observées au sein des points de coagulation vont s’amplifier avec le temps, jusqu’à 6 mois, voire une année après la procédure pour aboutir à un l’effet tenseur et “lift up” des tissus traités

Trois processus distincts vont permettre d’obtenir ce phénomène :

1- L’inflammation induite par HIFUtherapie

La réponse inflammatoire peut s’observer jusqu’à 10 semaines après le traitement.

Durant cette étape, des cellules du système immunitaires appelées Macrophages vont affluer en plein coeur de chaque point de coagulation et vont jouer un rôle important dans la digestion puis l’élimination des tissus endommagés.

Ces macrophages vont également relarguer des molécules de signalisations cellulaires appelées cytokines qui vont attirer les fibroblastes qui vont à leur tour produire le nouveau collagène.

D’autre part, il semble d’après certains experts que la présence de tissu sain entre chaque point de coagulation est indispensable pour que le processus de réparation s’effectue convenablement.

2- La prolifération

C’est le processus qui fait directement suite à l’inflammation.

Durant l’étape de prolifération les fibroblastes vont fabriquer

  • Un nouveau collagène (de type III), plus résistant
  • De l’élastine qui permet de redonner à la peau son elasticité
  • De la fibronectine, des protéoglycannes ainsi que des protéases qui participent au soutien cutané

Certaines études réalisées ont pu mettre en évidence au 28è jours une présence accrue de fibroblastes au niveau du derme après qu’un réchauffement intense ait été induit au niveau de la zone traitée, ce qui signifie clairement qu’un remodelage cutané actif est en cours.

Une augmentation significative d’élastine est également mise en évidence. Ceci a été démontré par des études qui ont mesuré un taux de collagène augmenté de 23,7% sur une peau traitée par HIFU thérapie avec un épiderme sus-jacent de bien meilleure qualité avec des fibres d’élastine bien mieux organisées qu’elles ne l’étaient avant traitement en étant plus épaisses et plus parallèles au niveau du derme.

3- Le remodelage

Le processus de remodelage du collagène est une étape cruciale pour obtenir un bon résultat dans l’effet lift que l’on cherche à obtenir avec la HIFU thérapie

Cette phase débute généralement 3 semaines après le traitement et peut durer jusqu’à une année. C’est durant ce laps de temps que le nouveau collagène de type 1 remplace le collagène de type 3 qui a été ciblé durant la séance.

Des études ont démontré que du collagène de type 1 continuait à être produit, même une année après le traitement.

Le processus de remodelage, piloté par la protéine HSP47 aboutit à un remplacement complet de la zone coagulée par du nouveau collagène environ 10 semaines après le traitement.

Il dépend beaucoup de l’état cutané du patient et sera évidemment moins efficace si ce dernier présente un relâchement important

Conclusion

La HIFUthérapie est actuellement la seule technologie sur le marché de la médecine esthetique qui permet d’obtenir une telle efficacité dans la lutte contre le relâchement cutané.Elle permet d’arriver à un réel effet liftant sans chirurgie ni bistouri et peut également s’effectuer sur tous types de peaux à n’importe qu’elle période de l’année.

En chauffant de manière constante les tissus situés en profondeur, elle permet d’obtenir une dénaturation du collagène qui se restructure par la suite, aidé par la production d’un collagène “tout neuf” via les fibroblastes.

La HIFU donne ainsi d’excellents résultats qui ne vont qu’en s’améliorant avec le temps ce qui en fait une excellente alternative aux liftings chirurgicaux lorsque le relâchement cutané n’est pas trop important

Dans le même sujet

Trois idées reçues sur la toxine botulique

Les secrets de l'acide hyaluronique

Comprendre le mécanisme d’action d’une lampe LED

Comment fonctionne un Peeling ?

Pour approfondir : la toxine botulique