PRP

Il s'agit d'une méthode naturelle, 100% biocompatible, permettant une régénération cellulaire et réjuvénation cutanée. Il n'y a pas de risque d'effet secondaire notable. Les personnes qui, par principe ou suite à des réactions, refusent tous produits étrangers, apprécient particulièrement le PRP.

En quoi consiste le PRP

Un traitement par PRP consiste à partir d’une prise sang à réinjecter son propre sérum enrichi en plaquettes. Ce dernier se comportera à la fois comme un produit de comblement, de régénération et de bio-stimulation.

Il s’agit d’une méthode naturelle, 100% biocompatible, permettant une régénération cellulaire et une réjuvénation cutanée. Le PRP étant issu de notre propre organisme permet d’éviter les rares effets secondaires que l’on peut rencontrer avec d’autres techniques (granulomes, infections)

Les extraits plaquettaires sont utilisés depuis les années 1990 pour leurs vertus cicatrisantes, particulièrement en orthopédie et en chirurgie réparatrice.

Comment ça marche ?

Le PRP utilise la capacité naturelle de guérison des tissus par le biais des facteurs de croissance. En effet, les plaquettes sont un réservoir naturel de facteurs de croissance qui sont libérés lors d’une centrifugation. Une fois réinjectés dans la zone à traiter, ces derniers entrainent une régénération cellulaire, une bio-stimulation avec une production accrue de collagène et d’élastine par les fibroblastes.

Au final, on constate une augmentation significative de l’élasticité de la peau, de l’épaisseur cutanée contribuant à un rajeunissement du visage avec un effet « bonne mine ». Les cernes s’estompent, les ridules disparaissent et la peau paraît moins affaissée.

Pour les cheveux, on obtient un cuir chevelu plus sain, mieux vascularisé, ce qui engendre une amélioration de la qualité et de la quantité des cheveux avec une repousse progressive de nouveaux follicules .

Quelles sont les zones a traiter ?

Toutes les zones qui le nécessitent peuvent être potentiellement traitées avec du PRP. Les injections, indolores, se font selon une technique de mésothérapie qui mêle deux types d’injections : le nappage et l’IDP.

Une prise de sang permet de récolter entre 5 et 7ml de PRP. Cette quantité suffit largement à traiter un visage complet avec le cou et le décolleté, un dos des mains, un cuir chevelu ou bien une large zone qui présente des vergetures

En fonction des indications, un protocole vous sera proposé : il faut prévoir en moyenne 5 séances rapprochées suivies de quelques séances d’entretien, plus espacées.

Les techniques combinées permettent d’amplifier les résultats obtenus : Lampe LED pour traiter l’alopécie, Radiofréquence pour prendre en charge des vergetures, etc…

 

Résultats avant/après de prise en charge par PRP de différentes pathologies

En bref

  • Méthode 100% naturelle

    Aucun corps étranger n'est utilisé lors d'une séance de PRP. Aucun risque de rejet ou d'effet indésirable à moyen et long terme

  • Résultats garantis

    Quelques séances suffisent pour régénérer durablement la zone traitée. Privilégier les techniques combinées pour de meilleurs résultats

  • Peu de suites

    Pas d'eviction sociale, reprise immédiate possible des activités quotidiennes et technique réalisable toute l'année

Trois idées reçues sur la toxine botulique

La micronutrition, meilleure amie de notre longévité

Les secrets de l'acide hyaluronique

Comment fonctionnent les ultrasons ?

Comprendre le mécanisme d’action d’une lampe LED

Comment fonctionne un Peeling ?

Lexique de la médecine esthétique

Les vergetures

L'hypersudation

La Cellulite